Nos articles

Une journée de workshop pour repenser sa stratégie de communication de manière plus responsable

Suite à l’animation en Décembre d’une journée consacrée à la communication responsable pour l’un de nos clients Assureur, notre consultante Isabelle Buisine, revient sur les objectifs, les temps forts et les bénéfices de cette journée.

Isabelle, quels étaient les objectifs de cette journée de workshop consacrée à la communication responsable ?

Isabelle : Notre client, 1er groupe d’assurance au Luxembourg, souhaitait avant tout sensibiliser, former et faire réfléchir l’ensemble des équipes de communicants aux impératifs de la communication responsable. L’idée était de définir et caractériser ce qu’est la communication responsable en termes de contenu et de média, d’identifier les bonnes pratiques et les pièges en matière de green washing et de social washing, et de valider que la communication du groupe était cohérente par rapports à leurs engagements RSE. Donc un triple objectif : sensibilisation / formation des équipes, mise en commun d’un diagnostic d’actions de communication du groupe, partage de bonnes pratiques et d’axes de travail sur la communication future des différentes Business units.

Comment as-tu organisé cette journée autour du thème de la consommation responsable et du green washing ?

Une matinée consacrée à l’apport de principes et bonnes pratiques pour garantir une stratégie de communication responsable efficace, juste et authentique. Une immersion dans la stratégie RSE du groupe et les plans de communication des différentes Business Units en amont nous a permis de concevoir un support personnalisé et contextualisé sur les fondamentaux d’une communication responsable. Nous y avons abordé les grands principes de la communication responsable autour des 3 axes : Sobriété éditoriale, contenus responsables et éco conception des supports. De nombreux exemples ont permis d’illustrer les bonnes et mauvaises pratiques et un quizz « greenwashing ou pas ? » a permis aux équipes de valider leur compréhension des allégations environnementales abusives et de les confronter à leurs pratiques.

Atelier Greenwashing

Une après-midi plus collaborative pour diagnostiquer et co construire ensemble de nouvelles règles pour communiquer. La 2ème partie de la journée avait pour but de faire travailler les équipes par petit groupe de 3 ou 4 personnes sur un cas concret de communication actuel. L’objectif pour eux était d’en faire un diagnostic en termes de respect des règles de communication responsable et d’en tirer ensuite des axes de travail. Pour cela, nous avions choisi des supports de communication variés des différentes Business Units : Evénement, pages de site, rapport d’activité, vidéo de présentation produit, support print … Les participants avaient comme outil de diagnostic une check-list d’environ une centaine de questions pour s’auto évaluer sur l’ensemble des thèmes suivants :

  • les questions à se poser pour éviter le green washing et le social washing
  • Les points d’attention pour communiquer sur les engagements RSE de l’entreprise
  • L’identification des stéréotypes véhiculés dans les contenus de communication
  • La recherche de l’incitation à des comportements et des modes de vie plus soutenable
  • Des règles et des bonnes pratiques pour l’éco conception des supports papier, digitaux, événements, vidéo ou shooting photos.

Chaque groupe en a déduit des axes de travail pour ses prochaines actions de communication. Une mise en commun a permis de définir ensemble des nouvelles règles et pratiques en termes de communication pour le groupe.

Sustainable

Concrètement, quels ont été les apports de cette journée collaborative ?

Isabelle : Tout d’abord une montée en compétence des équipes sur les grands principes de la communication responsable. La partie plus pratique a donné lieu à une liste d’actions court terme pour faire évoluer les communications actuelles. Par exemple des changements de visuels sur le site, la remise en question de certains supports doublonnés print et digital, la simplification de certains messages. A moyen terme, les équipes ont pu échanger sur des axes d’évolution des pratiques, notamment sur l’usage de visuels moins stéréotypés, les questions à se poser sur certains partenariats et la réflexion plus globale sur la stratégie RSE du groupe.

Et si c’était à refaire ?

Isabelle : La satisfaction des équipes était au rendez-vous de cette journée et l’analyse de leurs communications grâce à la check list a été très appréciée. Nous avons néanmoins noté comme axe de progression d’augmenter le temps consacré aux analyses de cas et de prévoir en amont une plus grande sensibilisation des équipes aux enjeux environnementaux, avec par exemple l’animation d’une fresque du numérique.

Pour en savoir plus sur ce type d’intervention, n’hésitez pas à nous contacter !

Notre Livre Blanc !

Les expériences au top #Benchmark des bonnes pratiques en expérience clients

Télécharger